Programme final > PROGRAMME DE LA SEMAINE DETAILLE

École thématique Recherche Action Participative

À Mèze, du 1er Juillet au 5 Juillet 2019

JOUR 1

8 h 30 à 9 h 00          Accueil

9 h 00 à 12 h 00        Formation avancée (Christian Michelot, Isabelle Hardy, Jean-Émile Berret et Benjamin Carton)

12 h 20 à 14 h 00      DÉJEÛNER

14 h 00 à 15 h 30      La RAP en 3D (plénière et exercice avec tous les participants de l’École Thématique) (Jacques Chevalier)

La RAP en 3D : la direction générale (les acteurs, les objectifs, les orientations), le type de dispositif (assemblée générale, atelier, dialogue en ligne, etc.), et le design méthodologique.

15 h 30 à 17 h 00      Formations avancées à la carte

  • Comment s’orienter dans le labyrinthe de la décision publique (Davia Dosias-Perla et Lionel Scotto d’Apollonia)
  • Théâtre forum (Benjamin Cartron)
  • Permaculture (Emmanuelle Sultan)
  • Communautés de projet (Jean-Michel Cornu)
  • Introduction à la RAP (Claire Brossaud)

17 h 20 à 18 h 30      RENCONTRE OSTRÉICULTEUR – DÉGUSTATION D’HUÎTRES

19 h 30 à 21 h           DÎNER

 

JOUR 2 

8 h 30 à 9 h 00          Accueil

9 h 00 à 10 h 30        La RAP et ses frangins : cadrage théorique (plénière avec tous les participants de l’École Thématique, (Jacques Chevalier)

10 h 30 à 10 h 50      Pause

10 h 50 à 12 h 50      Analyses des pratiques (5 sessions en parallèle, avec Christian Michelot, Isabelle Hardy, Benjamin Cartron, Jean-Emile Berret ou Michèle Bourrassa)

12 h 50 à 14 h 30      DÉJEÛNER

14 h 30 à 17 h 30      Ateliers en parallèle

  • Émancipation des jeunes minorisés (Alejandra Alacon-Henriquez, Mylène Menot-Martin et Michelle Bourassa)

Problématique : Comment accompagner des jeunes de 14 à 30 ans en décrochage scolaire et social suite à leur perte de tout espoir de pouvoir advenir qui ils sont sur les plans tant professionnel que personnel et social. Co-production :Un plan de recrutement et d'accompagnement sur 2 ans, incluant les questions à examiner, les outils à proposer pour favoriser la réflexion collaborative en dyade jeune/accompagnatrice et groupe de jeunes/accompagnatrice, ainsi que les mécanismes d'itération et d'évaluation des avancées

  • Changements climatiques : RAP et Aide à la décision (Davia Dosias-Perla et Lionel Scotto d’Apollonia)

Problématique : Partant d’un constat de double déficit d’efficacité des politiques publiques en faveur des enjeux climatiques et de pollutions de l’air, ainsi que celui de la mobilisation et l’implication des citoyens dans le processus décisionnel, Artivistes atelier a développé. Artivistes atelier a accompagné les marches pour le climat sur Montpelier (dates ). Le constat demeure inchangé, les conditions de mobilisation était relativement efficaces mais les logiques d’action et d’engagement quasi nulles. Mais se pose alors les questions suivantes : Comment mobiliser le plus largement possible les acteurs d'un territoire ? Comment traduire la mobilisation en logiques d’engagement ? Comment traduire les données issues de la RAP, données citoyennes dans les logiques institutionnelles d’actions ? En somme, comment coproduire avec la RAP un projet d'accompagnement des politiques publiques (aménagement, mobilités, déchets, préservation de la biodiversité, climat, gestion des ressources, pollution de l'air) ? Co-production : Linéaments d’un Framapad pour la co-rédaction d’un article Varia dans Participations. Critères de reproductibilité d’un dispositif de RAP.

  • Analyse de projets Co create (Simon De Muynck & Etienne Toffin)

Problématique : L’Action Co-create demande aux porteurs de projet de respecter les piliers d’innovation sociale, de résilience urbaine et de co-création. Elle place l’innovation expérimentale au cœur du processus de recherche. Depuis 2016, une vingtaine de projets de co-création ont été financés. Des différences majeures apparaissent: en matière de pratiques des expérimentateurs (type, nombre, caractère reproductible ou non des expérimentations innovantes), de manière de faire la science-action participative (approche critique/pragmatique, composition du consortium, implication des co-chercheurs aux étapes de la recherche, outils utilisés, etc.) mais aussi d’impact constaté ou attendu (échelle d’intervention, institutionnalisation stratégique et/ou réglementaire, type de bénéficiaires de la recherche, capacitation citoyenne, constitution d’un nouveau rapport de force etc.). Co-production : Métaréflexions pour Innoviris ; Article scientifique.

  •  Transition énergétique (Christian Reynaud, Claire Brossaud, Bertrand Bocquet, Barniaudy Clément, Dias Emilie) 

Problématique : Dans le contexte actuel d'évolution de nos sociétés, une transition vers des modes de production et de consommation énergétiques plus soutenables est une question vive, aux enjeux individuels et collectifs, engageant et mettant en évidence des rapports de force. Elle nécessite aussi de relier des connaissances et des pratiques aujourd'hui très spécialisées et compartimentées. A ce titre, il est important de faire appel à tous les savoirs et compétences utiles. Toutes les disciplines scientifiques doivent être mobilisées. Pour autant, il ne s'agit pas de se limiter aux seules approches académiques. Une coopération des chercheurs avec la société nous semble également cruciale. De même que les savoirs scientifiques, les savoirs d’usage et profanes sont tout autant pertinents. Tous les types d’acteurs, y compris les citoyen-ne-s, ont un rôle à jouer dans la créativité, l’innovation et le changement des infrastructures et des comportements. Le projet ACTE vise le développement d'expérimentations territoriales en milieu urbain avec un appui méthodologique commun par la Recherche Action Participative accompagnée par des analyses transversales et comparatives. Les objectifs généraux du projet sont donc de deux niveaux. Le niveau national va permettre de travailler à la méthodologie commune autour de la RAP par la formation des acteurs du projet. Cette formation bénéficiera du soutien du groupe de recherche PARCS. Au niveau territorial, elle doit permettre de définir des design d'intervention dans les différents groupes urbains pour co-construire les problématiques de recherche. Ce travail de problématisation/traduction d'une question de recherche est fondamental pour la poursuite du projet.Le projet se réalisera simultanément sur six territoires : Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Paris et Rennes. Finalisée avant le 31 octobre 2019, l'étude de faisabilité qui résultera du projet permettra de définir les moyens financiers et humains nécessaires à la réalisation concrète d'un projet de plus grande envergure.

19 h 30 à 21 h 30   DÎNER & SOIRÉE ARTIVISTES ATELIER

Dispositif de mobilisation citoyenne par le sensible et récolte des représentations.

JOUR 3  

8 h 30 à 9 h 00         Accueil

9 h 00 à 12 h 00       Ateliers en parallèle

  • Le conte et l’interdisciplinarité (Emmanuelle Sultan)

Problématique : Comment faire ensemble quand on vient d’horizon divers (culture, langue, statut, discipline) ? Co-production : Un conte qui peut être illustré.

  • Surveillance des plastiques en mer (Gaëlle Darmon)

Problématique : Utiliser les outils de la RAP pour monter un projet de recherche. Co-production : Démarche d'approche; liste d'outils et de facteurs/contraintes à prendre en compte; pistes de financement; Agenda; Production d'un article.

  • Charte tiers veilleurs (Charlotte Coquard)

Problématique : Comment un tiers peut-il accompagner la réflexivité et la co-construction au sein d'un collectif de recherche participative? Co-production : Co-écrire des pistes pour la rédaction d'une charte tiers-veilleur.

  • Hypothèses citoyennes (Pascal Monestiez, Céline Arnal, Etienne Toffin)

Problématique : Comment formuler des critères d'évaluation qui soient partagés, positifs et utiles? Co-production : Note de synthèse pouvant évoluer en article méthodologique.

12 h 15 à 14 h 00      DÉJEÛNER

14 h 00 à 17 h 00      Ateliers en parallèle

  • N° spécial INRA

Problématique : La conduite de projets participatifs amène à s'interroger sur un certain nombre de questions transverses (posture du chercheur, hybridation des savoirs, ...). Un - ou des - article(s) présentant et analysant des expériences dans des contextes variés (thématiques, types d'acteurs, ...) pourrait être intéressant dans une démarche de réflexivité sur les pratiques de chacun. Co-production : Plan(s) détaillé(s) d’un N° spécial dans les CAHIERS TECHNIQUES DE l’INRA.

  • Pêcheurs acteurs (Delphine Gambaiani, Claude Miaud, Gaelle Darmon, Audrey Ballery)

Problématique : Valoriser, via la rédaction d’un article scientifique, le travail réalisé avec la communauté de pêcheurs et l’école des Saintes Maries de la Mer. Co-production : Article.

  • Boutique des sciences (Bertrand Bocquet et Martine Legris)

Problématique : L'expérience sur laquelle nous nous appuyons, est celle de la Boutique des Sciences Nord de France (BdS). La volonté est de travailler en co-production de connaissances ou de savoirs avec l'ensemble des parties prenantes d'un projet de recherche : la structure demandeuse, l'équipe de recherche et la BdS. Elle nécessite un travail de co-construction de la question de recherche en amont jusqu’à la diffusion publique des résultats. Ce travail n'est pas toujours facile et peut être grandement facilité par une approche RAP : nouvelle connaissance par la Recherche, résolution de problème concret par l'Action et implication citoyenne par la Participation. Au cours de l'atelier, nous nous focaliserons sur la co-construction d'une problématique de recherche à partir d'exemples issus de la BdS ou de participants à l'atelier. Co-production : une démarche et un combo pour aboutir à une question de recherche et en même temps bien répondre au problème pratique soulevé par les partenaires.

  • Co create       

17 h 20 à 18 h 30      Le virage numérique (plénière avec tous les participants de l’École Thématique, Jacques Chevalier)

19 h 30 à 22 h 00      DÎNER

21 h 00 à 23 h 00      FUTUR DE LA RAP et COMMUNAUTE DE PRATIQUE

JOUR 4 

8 h 30 à 9 h 00         Accueil

9 h 00 à 12 h 00       Ateliers en parallèle

  • RAP ET EDUCATION:.(Maguy Dulormne, Elodie Chaillou, Christian Reynaud)

Problématique : Aborder les sciences participatives par la formation des enseignants (primaires et secondaires) Quelles ressources (pour les enseignants) pour identifier des laboratoires de recherche partenaires ou acteurs d'un projet d'enseignement impliquant des chercheurs? Quelles ressources (pour les chercheurs) pour être accompagnés et/ou soutenus dans la mise en place de formation? Co-production : Créer des plans de formation thématique en répondant sous la forme de réponse d'appels à projet type MPLS.

  • Charte interactions fructueuses (Evelyne Lhoste, Marc Fournier)

Problématique : Comment créer des interactions fructueuses et de long terme par le design ? Comment respecter les savoirs et compétences des différentes parties prenantes ? Comment mettre en place une gouvernance collective ? Comment assurer des bénéfices partagés pour les acteurs contribuant à des projets open source ? Comment impliquer des contributeurs sur le long terme ? Co-production : Charte pour des interactions fructueuses entre chercheurs académiques et acteurs de la société civile.

  • Observatoire naturaliste (Pascal Monestiez, Etienne Toffin)

Problématique : Comment formuler des critères d'évaluation qui soient partagés, positifs et utiles ? Co-production : Note de synthèse pouvant évoluer en article méthodologique.

  • Systèmes alimentaires (Véronique Planchot, Raphaëlle Anginot)

Problématique : Des collectivités, la société civile, associations, entrepreneurs sociaux, distributeurs, start-ups…aux chercheurs : une grande diversité d’acteurs développe de nouvelles façons de faire de l’agriculture, de transformer les produits, de les distribuer et/ou de les consommer, de valoriser les déchets ou de réduire les pertes et gaspillages, du champ à l’assiette. En tant que systèmes complexes et dynamiques, l’étude des systèmes alimentaires durables, requièrent des approches, systémiques, nouvelles interdisciplinaires, participatives, pour s’ouvrir vers un nouveau regard sur les systèmes alimentaires en général. Comment coproduire des savoirs ? Co-production : Un article de position sur la thématique (au moins un plan détaillé + hypothèses de travail).

12 h 15 à 14 h 00   DÉJEÛNER

14 h 00 à 15 h 30      Ateliers en parallèle

  • Performances environnementales (Audrey Ballery, Delphine Gambaiani, Gaëlle Darmon)

Problématique : Les sciences participatives ont souvent (au-delà de l'objectif de récolter plus de données) un objectif de sensibilisation des citoyens aux problématiques environnementales; je me demande comment on pourrait co-construire avec les participants à ces ateliers/observatoires en mode participatifs, une expérience pour tenter de mesurer les effets de cette dimension sensibilisation sur leurs actions concrètes quotidiennes (est-ce que, depuis l'action de sensibilisation, la personne utilise plus le vélo au lieu de la voiture ? Est-ce qu'elle trie mieux ses déchets ? Est-ce qu'elle-même se renseigne plus et partage ces informations ? ...) Même question réflexive sur les chercheurs et ceux qui animent ces ateliers de sensibilisation. Proposer un atelier pour répondre à ces questions là. Co-production : Un atelier, à valoriser dans le cadre d'un mémoire de fin d'études.

  • ECRIN (Etudes Critiques des Interactions formatrices avec la Nature, Marie Laure Girault, Christian Reynaud)

Problématique : La question que nous souhaitons aborder dans cet atelier de l'Ecole thématique correspond à un problème concret que nous avons rencontré en comité de pilotage. Comment se mettre d'accord sur les objectifs et le positionnement de chaque séquence d'un programme de séminaire pour une recherche-action-participative, en temps limité et en respectant les points de vue de chaque membre d'un comité de pilotage ? Production : Programme d'un séminaire fictif/idéal/modèle (3 jours) afin d'enrichir la programmation réelle

  • Croiser les méthodes
  • Co Create

15 h 30 à 17 h 00      Ateliers à la carte

17 h 20 à 18 h 30      Transformation de soi et posture (plénière avec tous les participants de l’École Thématique, Christian Michelot et Jacques Chevalier)

19 h 30 à 22 h 00      DÎNER

21 h 00 à 23 h 00      Animation équipe des bénévoles

 

JOUR 5 : ATELIERS ET CONCLUSION  

8 h 30 à 9 h 00          Accueil

9 h 00 à 12 h 00        Ateliers en parallèle

  • Les jeux sérieux (Véronique Planchot, Pascal Monestiez)

Problématique : Un outil de dialogue, de construction : Comment se comprendre sur un objectif quand on ne partage pas de socle commun (langue, discipline scientifique, voire de valeurs) ? Co-production : Élaboration d’un jeu (ou trame de) permettant aux participants de comprendre les limites, attentes, verrous des autres partenaires

  • Science de l’intelligence collective (Jean Michel Corn)

Problématique : La coopération et l'intelligence collective en sont là où était l'économie il y  a deux siècles : des pratiques mais pas encore des sciences. Ces pratiques s'inspirent déjà des autres sciences (neurosciences, sciences cognitive, psychologie sociale, anthropologie, théorie des jeux en mathématique, sciences de la complexité...) Mais pour devenir une science en tant que tel il leur fait encore leurs propres questions de recherche. Co-production : Co-écrire plusieurs pistes qui pourraient amener à des recherches qui ne sont plus du domaine de la psychologie sociale, des neurosciences ou de la sociologie mais bien du domaine spécifique de l'intelligence collective.

  • Produits fermentés (Delphine Sicard, Lucas von Gastrow)    

Problématique : Quelles contraintes et quelles opportunités offrent les programmes de recherche sur les produits fermentés impliquant directement les producteurs tout le long du processus de recherche? Co-production : Un article à publier dans une revue française ou internationale. Finir l'atelier avec au moins un plan précis détaillant le contenu permettant la rédaction.

  • Vigne et vin (Elise Bourru)

Problématique : Comment créer une collaboration durable et fructueuse entre les scientifiques, et passer de l'idée à la conception du projet, puis à son financement ? Comment créer une gouvernance participative entre plusieurs chercheurs d'équipes et de structures différentes ? Co-production: Un projet transdisciplinaire sur une des grandes thématiques de la vigne et/ou du vin.

12 h 15 à 14 h 00      DÉJEÛNER

14 h 30 à 15 h 30      DIVERS. BILAN et PERSPECTVIES

16 h 00                       DÉPARTS

FIN

Personnes connectées : 1